Copyright 2019 - Custom text here

AtlasProfilax®

vous etes therapeute

En cas de luxation de la première vertèbre cervicale nommée Atlas, diverses techniques chiropratiques existent pour la remettre dans son axe. Une méthode naturelle, ne nécessitant aucun diagnostic, a été mise au point en Suisse par René-Claudius Schümperli pour corriger la luxation de l’Atlas. Elle est pratiquée au moyen d'un appareil/vibreur appliqué sur la base du crâne.

L’Atlas ne porte pas seulement la tête, lorsqu’il ne se trouve pas dans sa positon normale, il peut provoquer un nombre important de malaises et maladies douloureuses. Les conséquences, la remise en place de l’atlas peut agir sur des problèmes tels que mal de nuque, torticolis, mal de dos, lumbago, sciatique, hernie discale, rotation du bassin, douleurs dans les hanches, dans les genoux, longueurs de jambes différentes, etc ....

Quand l’Atlas se trouve dans la bonne position, le cerveau peut enfin agir sans être perturbé. C’est comme s’il voulait essayer de rattraper ce qu’il n’a pas pu réaliser en harmonie : il met en route des processus de régénération et d’autoguérison précis et importants. Ainsi, l’organisme humain commence à mieux fonctionner. De plus, d’autres thérapies et traitements peuvent être plus efficaces lorsque l’atlas est à sa juste place.

Histoire

Le traitement «hole in one»  a été mis au point dans les années 1930 par Bartlett Joshua Palmer, qui avait pour théorie que l'origine de tous les troubles de l'appareil moteur et des douleurs qui en résultent réside dans une mauvaise position de l'atlas, qui peut être corrigée par une seule manipulation. Si la position de I'atlas est bonne, les réflexes neurophysiologiques de tout le corps s'en trouvent améliorés. Cette discipline s'est développée en Suisse de manière indépendante à la chiropractie sous le nom général de Vitalogie et d'Atlasologie, ou de manière globale par le terme "méthodes de l'Atlas" et est pratiquée par des non-chiropraticiens de manière officielle et remboursée par les assurances maladie par le biais d'une assurance complémentaire. Le principal promoteur de cette méthode en Suisse a été René-Claudius Schümperli depuis 1993. Une luxation de l'os atlas peut provoquer le phénomène de la jambe plus courte/longue que l'autre.

La Séance

La méthode de René-Claudius Schümperli consiste à débloquer les tensions existantes par un massage des muscles courts de la nuque et permettre ainsi à l’atlas d’adopter une position optimale. Une séance supplémentaire de contrôle est indispensable en appui du processus d’auto-régénération. Un traitement supplémentaire de contrôle et d’aide à l’organisme est indispensable pendant le processus d’autorégénération. Les réactions plus ou moins fortes qui peuvent être ressenties tout de suite après l’application AtlasPROfilax®, voire des semaines ou des mois plus tard, indiquent que le processus d’autoguérison est en pleine évolution.

Plus tard, il sera souhaitable de soutenir et de soigner son corps (surtout la nuque et le dos) à l'aide de massages réguliers, manuels, avec un appareil ou dans des piscines équipées à cette fin. Il faut être à l’écoute de son corps, noter les transformations et soutenir le processus d’autorégénération. Car les cellules et les organes ne se régénèrent pas du jour au lendemain ! Après la suppression de la luxation de l’Atlas par la méthode AtlasPROfilax® l’organisme réagit toutefois en fonction de l’état physique et psychique de chaque être humain. Ainsi chez certaines personnes, la santé est rétablie assez rapidement alors que pour d’autres, surtout pour celles dont l’organisme n’a jamais travaillé avec sa pleine capacité, il convient d’avoir plus de patience.

En conséquence, plus le corps et le psychisme étaient déjà malades, plus les réactions peuvent être fortes. Des réactions possibles allant d’une grande fatigue, indicateurs de foyers de maladies importants, aux contractions musculaires dans le domaine de la nuque, du dos, des lombaires, jusqu’aux maladies vécues précédemment, et pas complètement guéries, peuvent de nouveau apparaître momentanément de manière différente. Il existe toutefois des cas limites pour lesquels l’organisme humain, déjà trop perturbé et malade, ne peut plus se reconstituer.

Références

La méthode AtlasPROfilax® est pratiquée avec précision et sans danger par l’atlasprof® (spécialiste de l’atlas) formé par l’AtlasPROfilax Academy Switzerland® SA à Sierre en Suisse et mentionné dans la liste officielle sur Internet www.atlasprofilax.ch.

f t g m