Copyright 2019 - Custom text here

Analyse Transactionnelle

vous etes therapeute

L’analyse transactionnelle est une théorie de relation d’aide dont l'approche psychothérapeutique et le champ d’application vont aller au delà du champ de la psychothérapie. Elle peut être utilement couplée à d’autres approches comme la systémique de l’Ecole de Palo Alto, la Process Com ou la Gestalt. L’analyse transactionnelle adhère au courant humaniste qui postule la nature fondamentalement positive de l’être humain, sa capacité à faire des choix et à les assumer. Elle utilise un langage simple et accessible.

L’AT a vocation à s’appliquer à tout ce qui concerne de près ou de loin la relation à soi et/ou à l’autre. Elle s'appuient sur des concepts : les jeux psychologiques, les signes de reconnaissance, les États du moi, les transactions, la structuration du temps, les positions de vie, les méconnaissances, la passivité, la symbiose, le scénario, l’autonomie

Histoire

Elaborée dans les années 1950 par le médecin psychiatre Eric Berne, l'Analyse Transactionnelle a été validée et enrichie depuis par des professionnels de renoms en différents pays notamment de Grande-Bretagne, Italie, Amérique du Nord, Belgique et France.

Champs d'application

L’analyse transactionnelle est une théorie et une pratique qui peut intervenir sur plusieurs plans :

Une théorie de la communication : Nous passons beaucoup de notre temps en interaction avec les autres, du premier "bonjour" au final "au revoir" de la journée. Dans cet interval, tout est communication de messages verbaux ou non verbaux. (Exemple : pour donner, demander, refuser ou accepter “quelque chose“ nous devons entrer en contact les uns avec les autres). Comment se passe la relation ? Est-elle agréable ou non, efficace ou improductive ? Suis-je entendu ou non ou mal ? Semble-t-il y avoir un message caché derrière un message apparent ? Dans quelles mesures la réaction de mon interlocuteur dépend-elle de ma façon de m’adresser à lui ? Dans le domaine personnel : mieux se connaître, savoir choisir son environnement relationnel, apprendre à poser et penser une situation difficile, sont des atouts précieux.

Une théorie du développement : l’analyse transactionnelle propose, à côté d’une théorie de la communication interpersonnelle, une théorie de ce que l’on appelle l’intrapsychique. Le postulat est le suivant : ce que j’exprime à l’extérieur de moi trouve une origine à l’intérieur de moi. Ainsi, si l’aspect communication de la théorie tend à répondre à la question : que se dit-il ? - cette partie s’intéresse à : pourquoi est-ce dit ? Et pourquoi de cette façon ? Il s’agit ici d’une élaboration complète de la structure de la personnalité, originale et indépendante d’autres théories. Cette élaboration présente une théorie sur la façon dont l’enfant se construit, se développe, face au monde qui l’entoure en prenant des décisions adéquates. Elle affirme également que certaines de ces décisions, maintenues en l’état à l’âge adulte, peuvent être cause de souffrances.

Une théorie de la structure et de la dynamique des groupes et des organisations : De quelle manière les individus s’organisent ensemble, comment ils vivent en groupe pour atteindre un résultat. Une grille de lecture permet d’analyser la structure d’une organisation, son fonctionnement, sa dynamique. Cette application de l’analyse transactionnelle est particulièrement efficace pour l’intervention en entreprise des consultants, formateurs, coachs. Dans le domaine professionnel, on sait depuis quelque temps déjà que l’exercice d’un métier n’est pas seulement la mise en œuvre d’un savoir-faire technique mais implique également une compétence relationnelle ; on commence seulement aujourd’hui à le prendre en compte. Dans le cadre professionnel, un professeur peut ainsi dispenser son cours que les élèves écoutent ou non, un infirmier ou un médecin considérer son patient comme une “chose à réparer” et le traiter comme tel, un surveillant de prison se contenter d’ouvrir et de fermer la cellule, un industriel de produire des voitures dans des conditions telles que ses salariés se suicident… Ou bien, le professeur peut se souvenir que l’objectif n’est pas de débiter son texte mais qu’il soit enseigné, le soignant considérer son patient - ou la personne âgée - comme une personne qui peut avoir peur et a besoin d’informations, le surveillant peut dire bonjour à un détenu, l’industriel s’interroger sur les besoins de son personnel… Pour les praticiens de l'AT : ces questions sont essentiellement (re)connues à travers quelques “pathologies” sociales graves comme la maltraitance ou le harcèlement moral, etc. Il est cependant indispensable et incontournable que nous agissions sans attendre la pathologie pour préserver la Ressource Humaine et prendre soin de tous.

Champs de spécialisation

Quatre domaines différents d’exercice et d’apprentissage sont possibles. Un intervenant est formé à l’utilisation de l’AT dans un champ de spécialisation précis et ne peut travailler avec l’AT que dans celui-ci (à moins qu’il n’ait suivi une formation dans deux champs différents). Par exemple, un analyste transactionnel certifié dans le champ Organisation n’est pas habilité à intervenir dans le champ Conseil, Éducation ou Psychothérapie. La pratique de l’AT exige le respect d’une déontologie stricte et d’un suivi rigoureux sur deux points : une formation avancée et une supervision continue.

Ce Champ Conseil (C), également appelé Guidance et désigné en abrégé par la lettre C est utilisé dans le domaine social, du bénévolat associatif ou de la prévention ; le médecin, l’infirmier(ère), l’aide-soignant(e) dans sa relation au malade ou à la personne âgée, les travailleurs sociaux ou les auxiliaires de justice éprouvant des difficultés dans leur travail quotidien…Comprendre la personne, la relation… mais également les groupes.

Champ Éducation (E) : Désigné par la lettre E. L’AT est un outil qui permet à l’éducateur, quel qu’il soit, de comprendre et d’améliorer la relation à un élève, un étudiant, un adulte en formation ou un jeune en situation d’échec scolaire, par exemple. Elle permet d’intégrer la transmission d’un savoir et d’un apprentissage dans un cadre éducatif plus large qui contribue au développement personnel et professionnel de l’élève.

Champ Organisation (O) : Désigné par la lettre O. L’AT permet d’intervenir au sein d’une structure (entreprises privées ou publiques, collectivités locales, associations…) à deux niveaux : la personne ou l’organisation elle-même. C’est un outil privilégié pour de nombreux consultants, coachs et formateurs en entreprise. Les possibilités d’application sont vastes : redonner à l’Humain toute sa place au sein d’une structure, allier les besoins de la personne à ceux du groupe, optimiser la relation entre collègues ou dans le cadre d’une hiérarchie …

La séance

Le cadre de sa pratique est contractuel : le lien entre l’accompagnant et l’accompagné est basé sur la libre négociation et acceptation d’un contrat préalable, clair et exhaustif qui responsabilise chacun quant au travail à mener et aux objectifs à atteindre.

Le Champ Psychothérapie (P) : Désigné par la lettre P. L’AT est ici mise au service d’un travail thérapeutique pour résoudre un problème, savoir qui l’on est, mieux comprendre la relation à son conjoint, ses enfants ou ses parents. Le psychothérapeute se réfère ici à la vision de la personnalité que propose l’AT et l’utilise dans sa propre communication avec son patient. En début de thérapie, le patient et son thérapeute définissent ensemble un contrat thérapeutique en fonction des objectifs et besoins du patient, la durée du travail thérapeutique peut être en conséquence brève ou longue.

En étant attentif aux mots prononcés, à la manière dont ils sont dits (le ton, le volume de la voix), aux postures corporelles et au cadre dans lequel la relation s’insère, l’analyse transactionnelle a vocation à aider à la compréhension - et, si besoin, à l’amélioration - de la communication entre deux ou plusieurs personnes.

Pour en savoir plus

Le site de Jérôme Fargette: www.analysetransactionnelle.fr

f t g m