Copyright 2019 - Custom text here

Méditation Vipassana

vous etes therapeute 

Vipassana signifie voir les choses telles qu'elles sont réellement. Vipassana est une méthode de transformation de soi par l’observation de soi.

La méditation vipassana, l’une des techniques de méditation les plus anciennes de l’Inde, est basée principalement sur la respiration. Elle permet, entre autre, de développer sa concentration et son attention et a pour objectif l’éradication totale des impuretés mentales et le bonheur suprême de la libération totale qui en résulte.

Cette méditation est souvent considérée comme le ciment et la base des autres techniques de méditation ; car sans concentration ni attention, il est presqu'impossible de progresser sur la voie de la méditation. Elle conduit à un esprit équilibré, plein d’amour et de compassion.

Par l’expérience directe, il est possible de comprendre la nature selon laquelle chacun-e progresse ou régresse, la façon dont chacun-e produit de la souffrance et la manière de s’en libérer. C’est donc aussi une technique de déconditionnement de l’esprit.

La méditation Vipassana qui a des bienfaits similaires aux bienfaits des autres techniques de méditation, permet aussi de réduire les comportements addictifs (alcool, cocaïne, marijuana,..), d'améliorer le bien-être, procurer un sentiment de bien-être, être dans une humeur positive, améliorer la concentration. Elle permet de réduire l’anxiété, le stress et la sévérité des symptômes dépressifs, apaise les céphalées de tensions (tension du muscle frontal, conductance de la peau, intensité-fréquence-durée des maux de tête).

Parce que cela s'est révélé véritablement bénéfique, la préservation de la technique dans sa forme originelle et authentique n'est pas enseignée sur une base commerciale, mais au contraire est offerte gratuitement. La technique de méditation Vipassana est enseignée lors de cours souvent résidentiels (dix jours en général) durant lesquels les participants apprennent les bases de la méthode et pratiquent suffisamment pour obtenir des résultats bénéfiques. Il n'y a pas de frais d’inscription (ni pour les cours, ni pour les coûts de nourriture et d’hébergement, toutes les dépenses étant couvertes par les dons de personnes souhaitent offrir à d'autres les bienfaits de ce qu'elles ont expérimenter avant.

Histoire

Vipassan est l’une des techniques de méditation les plus anciennes de l’Inde enseignée il y a 2500 ans comme un remède universel aux maux universels, autrement dit comme un Art de Vivre.

Dans les années 70, le professeur de yoga d’origine indienne mais Birmane (Myammar), Satya Narayan Goenka popularise la méditation Vipassana qui vise à explorer son monde intérieur et à ne considérer que l’instant présent afin de purifier son esprit. Son enseignant durant quatorze ans, Sayagyi U Ba Khin, était haut fonctionnaire du gouvernement.

En 1982, Satya Narayan Goenka nomme des assistants-enseignants pour l’aider à faire face à la demande grandissante de cours Vipassana.

Il y a de nombreux Centres d'initiation et de pratiques en Inde, en Asie, en Amérique du Nord (10), en Amérique latine (3), en Europe (8), en Australie/Nouvelle-Zélande (7), au Moyen-Orient (1), en centre en Afrique (1).

Séance

Cette technique a pour but de purifier l’esprit, d’éliminer les tensions et de remplacer les pensées négatives par des choses positives.

La méditation se concentre sur l’interconnexion profonde entre l’esprit et le corps, dont l’expérience directe se fait en portant une attention disciplinée aux sensations physiques de vie du corps en interaction constante avec la vie de l’esprit. C’est un voyage d’exploration de soi.

Durant les premiers moments, il est difficile de suivre les instructions et de rester sans activité. Au fil du temps, les difficultés deviennent de moins en moins fortes et l'esprit s'apaise.

Le-la pratiquant-e focalise son attention sur ses cinq sens (la vue, l’ouïe, le goût, l’odorat, le toucher), ainsi que sa pensée. Le but étant de ne considérer que ce qui se passe à l’instant présent, sans pour autant s’échapper de la réalité.

En position assise, le dos et la tête devant rester bien droit, le-la pratiquant-e observe les mouvements de son abdomen. Il-elle se concentre sur sa respiration et observe les différents stades du mouvement de l’abdomen, de son soulèvement à son abaissement. Ce n'est pas l’abdomen physique mais l’air à l’origine de son mouvement qui est observé. Puis le-la pratiquant-e observe les idées, les intentions et les pensées qui apparaisse et les qualifie d'une "note mentale" : une représentation imaginaire = "imagination", intention de faire quelque chose = "intention". Ainsi le-la pratiquante est totalement conscient-e de ses pensées et de ses intentions au moment ou elles se présentent, aucune autres données ne pouvant venir parasiter. Puis on observe sa somnolence, on en prend conscience et on l'accepte pour qu'elle se transforme en méditation.

La vie se caractérise alors par une conscience augmentée, l’absence d’illusions, le contrôle de soi et la paix. Les résultats arrivent progressivement, par une pratique régulière. Il n'est pas réaliste de s’attendre à ce que tous les problèmes se résolvent en quelques jours.

La retraite et les séances de méditation Vipassana se déroulent sur dix jours au cours desquels les participants n’ont aucun contact avec le monde extérieur, n'ont pas le droit de lire ni d'écrire ou de réaliser une activité qui n'est pas dans les instructions. Ils doivent également suivre un code moral qui les oblige à rester célibataire, à ne pas prendre de drogue, à ne pas tuer d’êtres vivants et à ne pas voler ni mentir durant toute la durée de la retraite Vipassana. Quant aux repas, ils ont lieu deux fois par jour et sont exempts de viande. Tous les jours, sauf le dixième, les participants ne peuvent parler qu'au professeur pour lui demander des renseignements. Durant les trois premiers jours et demi, les participants doivent se concentrer sur les techniques de respiration afin de se calmer et de se concentrer. Le jour d'après, les participants se concentrent sur leurs sensations physiques et mentales, sans faire intervenir leurs émotions. Au fil des séances, ils deviennent de plus en plus aptes à observer leurs pensées et leurs sensations en ne prenant plus en compte leurs envies ou leurs peurs.

Après la retraite, l’individu peut continuer à pratiquer la méditation Vipassana en refaisant les exercices seul.

Pour aller plus loin

Livres : « The art of living: Vipassana meditation as taught by SN Goenka » de Hart, W. (Pariyatti 1987) ; « Cognitive and emotional differences between short-and long-term Vipassana meditators. Imagination, Cognition and Personality, de Easterlin, B. L., & Cardeña, E. ; « Vipassana meditation: One woman's narrative. » de Van der Riet (Collegian) ;

Sites internet : http://dorje.lam.free.fr/enseignementsdem/r-visions-2006-samatha-et-Vipassana.pdf; https://www.dhamma.org/fr

f t g m