Copyright 2019 - Custom text here

Acupression/Acupuncture

vous etes therapeute

Le principe de l'acupression appelée encore digitopuncture ou acupuncture repose sur le principe et la théorie multi-millénaires du yin et du yang fondements de la médecine traditionnelle chinoise (Qi, méridiens, yin et yang,...). Dans des textes référents de médecine chinoise remontant à 2500 ans certains automassages sont déjà mentionnés et décrits.

Dans ces implications physiologiques chacun des organes, ensembles anatomiques, fonctions et substances, est spécifiquement soit de nature yang soit de nature yin. Leurs changements sont donc l’effet d’un déséquilibre yin/yang, résultant de l’excès ou du déficit de l’un ou de l’autre en devenant un signe ou une symptomatique pathologique.

Les organes (yin) et viscères (yang) possèdent chacun leur propre méridien. L’objet de l’acupuncture est de réguler le yin ou le yang de tel ou tel élément du corps par manipulation du Qi de son méridien, en un ou plusieurs sites spécifiques dits « points d’acupuncture ».

Les points peuvent permettre une action locale, régionale ou générale. Certains points agissent sur le yin ou le yang général, certains à l’opposé sont très spécialisés tel le 67e point de vessie (V 67), indiqué dans les malpositions fœtales.

Soulager par la pression des doigts

L'acupression vise à stimuler les points d’acupuncture, sans aiguilles, par simple pression des doigts. Ces pressions visent à rétablir l'énergie bloquée, à la réharmoniser, à permettre à l’énergie Qi (prononcer tchi) - principe fondamental présent dans tout le corps - de réagir à nouveau et de contrôler toutes les activités vitales.

Le Qi circule sur/dans/au long de méridiens, une sorte de vecteurs invisibles que le praticcien et les patients percoivent lors des séances d’acupuncture. 24 méridiens (6 dorsaux et 6 ventraux de chaque côté du corps) et 8 « extra-méridiens » (dont les méridiens médians dorsal et ventral) irriguent l'organisme.

On compte 361 points d’acupuncture distribués symétriquement en paires à gauche  et à droite du corps, à l'exception des points des vaisseaux médians postérieur et antérieur. Leur nombre par méridien varie de 9 pour le méridien du cœur à 67 pour celui de la vessie. Chacun a un nom chinois et est classé, pour en faciliter l’usage, par son numéro d’ordre d’apparition sur le méridien dans le sens de la circulation du Qi. (exemple du coeur : le 7e point du méridien se trouve à l’extrémité interne du pli du poignet et se nomme Shenmen "la porte de l’esprit" : il porte le numéro C7).

Il existe également des « extra-points » qui complètent les méridiens et ont des indications complémentaires. La localisation des points se fait par rapport à des repères anatomiques ou, quand il n’y en a pas, par rapport à la mesure du « pouce » (largeur du pouce du sujet) rapporté à différentes distances du corps (exemple : il y a douze pouces entre le pli du coude et le pli du poignet).

Pratique

L’acupression peut se pratiquer en automassage simple de certains points lors d'un symptôme défini mais aussi, et surtout, en tant que démarche thérapeutique globale reposant sur un enchaînement de stimulations manuelles de certains points d’acupuncture. Certains points sont strictement interdits durant la grossesse. Souvent, le praticien fait appel à des approches thérapeutiques plus larges.

Lors de la première séance le praticien s’entretiendra avec le patient afin de cerner vos attentes et les problèmatiques de santé existantes.

Le shiatsu, l’auriculothérapie, la réflexologie, le Jin Shin Jyutsu, la Psycho Bio Acupressure (BPA), le do in, le dien cham, le massage Tui na ou encore le Su Jok font également appel à la digitopuncture dans leur approche notamment en prévention, bien-être général, insomnie, tensions musculaires récurrentes…

Pour qui, pour quoi ?

L’acupression est citée pour ses effets sur le stress, calmer les tensions nerveuses ou les maux de dos. En stimulant durant quelques minutes un point donné, l’acupression peut s’avérer fort utile pour des petits maux tels que nausées, jambes lourdes, début de rhume, migraine, constipation, problèmes de sommeil ou encore à l’occasion d’un examen (mémoire, concentration, stress…).

Elle est aussi adaptée pour les petits maux du quotidien qui peuvent être soulagés par l'auto-massage de points précis dont la mise en oeuvre peut être acquise auprès d'un praticien de médecine chinoise ou d'un-e professionnel-le de santé correctement formé-e. Des livres spécifiques correctement illustrés sont également de bons supports d'initiation.

L’acupression associé au massage du visage, du cou et du crâne peu agir également dans la détente des muscles faciaux, le raffermissement de la peau, voir générer un teint plus harmonisé et l'estompage de rides. Il s'agit là alors de protocoles d'esthétique.

La séance et le prix

La séance se déroule habillé, allongé ou assis. En fonction de l’approche utilisée, de la durée, du lieu de pratique et du nombre de séances (il faut en règle génréale de 3 à 4 séances) les tarifs varient de 20/35€ pour 15 à 30 minutes et 40/70€ pour 45 minutes à 1 heure. Le recours aux techniques de réflexologie impose d'éviter tout excès avant et après la séance tels repas copieux ou jeûne, alcool ou tabac, autres drogues.

Pour aller un peu plus loin...

Sites : www.acupression.frhttps://fr.wikihow.com/faire-de-l%27acupression ,
https://www.actmd.org/glossaireapproches/acupressionf.htm (Association Canadienne des thérapeutes en Médecine Douce)

Livres : "Acupression - Une thérapeutique douce, rapide et efficace", de Franz Wagner, éd. Vigot, 96 p., 7,50 €. - "Acupression avec les huiles essentielles - Le guide visuel pour soulager 64 maux et maladies", de Karin Parramore, éd. Chariot d’Or, 272 p., 29 €.

Powered by JU Directory
f t g m