Copyright 2019 - Custom text here

Étiopathie

vous etes therapeute 

L’étiopathie est une méthode d’analyse logique des pathologies et une thérapie manuelle héritée des rebouteux. Petite sœur de l’ostéopathie, l'étiopathie s’applique à rechercher les causes profondes (aïta) aux souffrances (pathos) pour procurer par le toucher un soulagement rapide et efficace. C'est une méthode logique intégrant les facteurs psychiques, biologiques et physiques de l’individu, les origines possibles d’une pathologie, par une interprétation objective de la dynamique énergétique du pouls radial.

C'est une thérapie holistique qui considère le corps dans sa globalité et prend en compte un dysfonctionnement global. Les gestes sont codifiés et scientifiques de même que leur raisonnement : les systèmes qui composent le corps (nerveux, hormonal, circulatoire, musculo-squelettique…) interagissent entre eux. Tout l’art du praticien sera donc de repérer les déséquilibres pour rétablir une certaine stabilité. L'état de bonne santé, pour l'étiopathie, consiste dans le maintien de la fonction exotrope du système biologique et que la fonction endotrope des systèmes soit normale, c'est-à-dire, que les variables d'entrée qui la caractérisent soient conformes au besoin du système et ne franchissent point ses seuils d'adaptation.

L’étiopathie peut être bénéfique à tout le monde et dans des situations problématiques diverses : névralgies, lumbagos, entorses, douleurs articulaires, entorses ou dorsalgies chez l’adulte ou le sportif, troubles digestifs ou ORL; problème de régurgitation chez le bébé, otites et bronchites à répétition chez le jeune enfant, nausées ou lombalgies pour la femme enceinte.

L'Etiothérapie (ne pas confondre avec l'Etiopathie) est une autre technique corporelle à visée thérapeutique conçue par Patrick Latour, comme synthèse des différentes recherches fondamentales en auriculomédecine, étiomédecine et énergologie, apportant une vision systémique et holistique à l'acte thérapeutique.

Histoire

La méthode s’appuie sur les travaux des plus grands médecins des temps anciens comme Hippocrate ou encore Ambroise Paré, ces derniers étant parmi les précurseurs de la médecine manipulative.

L’étiopathie a officiellement été fondée en 1963 par Christian Trédaniel qui, après s’être intéressé aux méthodes des rebouteux et avoir étudié l’ostéopathie aux Etats-Unis, développa cette méthode.

En 1979 paraît la première édition des « Principes fondamentaux pour une médecine étiopathique » qui fait reposer la pratique sur la théorie générale des systèmes, théorie de cybernétique développée par Ludwig von Bertalanffy (1968) où l'organisme est approché dans un concept mécaniste.

Les étiopathes se présentent souvent comme héritiers des rebouteux mais n’agissent pas uniquement de manière intuititive (ils suivent une formation de six années réservé aux personnes titulaires d’un diplôme médical ou paramédical.) et mettent en oeuvre le principe de causalité adapté au vivant, suivant lequel l'identification de la cause d'un symptôme permet le traitement ou l'auto-traitement.

La séance

La séance débute par un interrogatoire visant à connaître les troubles du patient (symptômes, gène, trajet des douleurs,…).

Un examen clinique rigoureux - reposant sur les connaissances d’anatomie, de physiologie et de biologie - s'enchaîne qui, au regard des observations faites conduit l’étiopathe a évaluer si les troubles du patient sont de son ressort.

Il s'agit pour l’Étiopathe d’établir le bon diagnostic avant d’envisager un traitement quel qu’il soit. La méthode d’analyse permet de trouver l’origine réelle d’un mal, c’est-à-dire sa cause, sans la confondre avec ses effets (inflammation, troubles fonctionnels, présence d’agents infectieux, douleurs,...) en s’articulant sur les méthodes et modes de raisonnement utilisés dans toute recherche scientifique.

Le praticien, procède dans un second temps à des massages précis et rapides ou à des manipulations douces reprenant les gestes ancestraux, enrichis de génération en génération, et revisitées à la lumière des connaissances anatomiques modernes. En aucun cas, les techniques utilisées par l'étiopathe ne peuvent aboutir à des actes de mobilisation forcée des articulations, gestes dangereux pour les malades.

La correction des lésions étiopathiques structurales et extra-somatiques, permet d'amener le patient à l'état de bonne santé.

L'étiopathe ne se sert jamais d'appareils et ne prescrit pas de médicaments, il ne se sert que de ses mains dans la tradition de la chirurgie non instrumentale. Le traitement étiopathique vise essentiellement à harmoniser les rapports structuraux existant entre les éléments des systèmes biologiques et à normaliser les variables d'entrée indispensables à leurs bonnes fonctions.

Il faut compter deux à six séances pour les affections courantes et une.

Tarifs : 50/70€ pour une consultation dure de 20 à 30 minutes ou plus si nécessaire. L'étiopathie n 'est pas remboursée par l’assurance maladie mais certaines mutuelles prennent en charge les séances.

Pour aller plus loin

Livres : « A mains nues - Soigner et guérir », de Jean-Paul Moureau, (éd. Seuil, 203 p., 16,50 €).

Sites internet : https://www.etiopathie.com (Institut Français d'étiopathie) ; https://www.actmd.org (Association Canadienne des thérapeutes en Médecines Douces)

Powered by JU Directory
f t g m