Copyright 2019 - Custom text here

Gemmothérapie

 vous etes therapeute

La gemmothérapie est une branche -rénovée- de la phytothérapie. Le mot provient du latin « gemmae », qui signifie à la fois bourgeon et pierre précieuse (allusion à la stabilité apparente des bourgeons en hiver ainsi qu'à leur préciosité). C'est une approche énergétique fondée sur l’énergie vitale contenue dans la substance végétale embryonnaire, dotant le bourgeon de capacités régénératives.

Cocktail nutritionnel et antioxydant, la gemmothérapie est une thérapie globale qui restaure et agit sur les fondements de la santé, soutient le système immunitaire, protège contre le vieillissement cellulaire, régule les troubles du métabolisme (hormonal, digestif, circulatoire). Elle offre un traitement naturel contre de nombreux maux (rhumatismes, troubles du sommeil, colites, eczéma).

La gemmothérapie  utilise les tissus embryonnaires végétaux en croissance  (chatons, bourgeons, jeunes pousses, écorces de racines et de tiges, radicelles, semences ou glands) d’une cinquantaine de variétés de plantes médicinales (arbres et arbrisseaux) pour soigner un large spectre d’affections.

La macérat-mère (« macérat glycériné ») est, avant pressage et filtration, préparée par macération durant 21 jours dans un mélange d'eau, de glycérine et d'alcool. L’alcool permet d’extraire les principes actifs. L’eau capte les sels minéraux, tanins, vitamines hydrosolubles. La glycérine puise le reste, notamment les huiles essentielles.

Les bourgeons - suractifs au plan thérapeutique - sont particulièrement riches en polyphénols, flavonoïdes, stérols, enzymes, oligo-éléments, vitamines, minéraux et hormones. Plante en devenir, le bourgeon présente une teneur supérieure en composés actifs et un champ d’action beaucoup plus vaste que chaque partie de la plante prise séparément.

Si les indications phytothérapiques classiques restaient relativement vagues, les indications cliniques des gemmothérapiques ont pu être spécifiées d’une manière beaucoup plus précise (exemple : le bourgeon de cassis est anti-inflammatoire par stimulation de la corticosurrénale, le bourgeon de figuier régularise le fonctionnement de l’axe cortico-diencéphalique et est donc un anxiolytique performant en cas de troubles psychosomatiques ou névrotiques, le bourgeon de tilleul déjà connu pour ses vertus sédatives légères sous forme de feuilles rivalise sous forme de bourgeon non toxique avec les tranquillisants pharmaceutiques puissants,...)

Histoire

Déjà au Moyen-Âge, les traces écrites de Hildegarde de Bingen (1098-1179) mentionnent les bourgeons de pin entraint dans la fabrication de sirops expectorants, ceux de bouleau et de cassis comme diurétique et anti-inflammatoire.

La gemmothérapie moderne a été initiée dans les années cinquante par le médecin homéopathe belge Pol Henry qui emploie des bourgeons végétaux dilués à la première décimale. Il pousse ses recherches et met en lumière que les plantes utilisées en phytothérapie perdent une part de leurs propriétés lorsqu’elles parviennent à maturité. A l'inverse germe en croissance, le bourgeon porte en lui le potentiel de la plante complète.

La forme actuelle de la Gemmothérapie a été crée au début des années soixante dix par le Dr Max Tétau. Elle reste prescrite à la même dilution qu’originellement mais s’est enrichit de nouvelles expériences cliniques et pharmacologiques.

En France et en Belgique, il n’existe pas d’école spécifique à la gemmothérapie mais plusieurs formations professionnelles incluent des cours de gemmothérapie.

La séance

L'homéopathes, phytothérapeute, naturothérapeute, praticiens en santé naturelle reçoit le consultant et s'entretien avec lui de ses problèmatiques afin d’identifier le profil et les besoins de la personne.

Le gemmothérapeute conseille l’une ou l’autre des deux formes galéniques en vue du drainages organiques adaptés aux différentes indications liées aux problèmatique. Un drainage vise à désintoxiquer l’organisme (principes actifs riches en substances de croissance tels giberellines et auxines), en facilitant le travail des émonctoires pour éliminer les substances toxiques et les déchets, et favoriser l’efficacité du futur remède.

Avec un taux d’alcool très bas, la macérat-mère est sans effet secondaire et peut être administré aux enfants (les femmes enceintes devront demander l’avis de leur médecin).

L’autre méthode de fabrication privilégie la dilution développée par l’homéopathe Max Tétau, la « macérat glycériné D1 », 10 fois plus diluée que le macérat-mère. La dilution à la première décimale hahnemannienne s’explique par la très forte concentration en principe actif des bourgeons frais. Cette dilution minimale ramène ainsi le remède à une concentration qui reste directement active mais totalement sans danger. (les puristes de la gemmothérapie originelle la rejette car sans eau et uniquement préparée avec de l’alcool et de la glycérine, qui nécessite d’absorber davantage de gouttes par prise).

La prescription portera sur le(s) bourgeon(s) adapté(s), la fréquence et les dosages.

Une cure de gemmothérapie est assez longue (en moyenne 2 à 3 mois) avec des prises à raison de 50 à 75 gouttes par jour ( sans mélanger les différents flacons entre eux ni les prendre au même moment de la journée, répartition des remèdes matin, midi et soir, voire à 10h et à 17h). Elle peut être couplée à de la phytothérapie ou de l’aromathérapie.

Tarif : variable selon les praticiens. Le macérat-mère est commercialisé dans les magasins bio et diététiques (flacons de 60 ou de 125 ml, environ 26€ les 50 ml). Une gamme de gemmothérapie 100% bio, conforme aux normes de gemmotherapie de l’Association Internationale de Gemmotherapie. Le macérat glycériné D1 ne se trouve qu’en pharmacie et peut être remboursé par la Sécurité Sociale.

Pour aller plus loin

Livres : "La gemmothérapie, médecine des bourgeons", de Philippe Andrianne, (éd. Amyris, 207 p., 24,50 €); "Gemmothérapie : Les bourgeons au service de la santé - Guide pratique et familial," de Stéphane Boistard, (éd. de Terran, 256 p., 22 €); "De l'Orthomoléculaire à la Gemmothérapie", de Nadine Sprangers (Ed Amyris); "La gemmothérapie : La santé par les bourgeons", de Roger Halfon (Ed Trajectoire 2005)
Sites internet : http://www.feh.be/ (Fédération européenne d'herboristerie); www.isnat.be (Institut Supérieur de Naturopathie Traditionnelle );  www.sbpn.be (Société belge de phytothérapie et de nutrithérapie)
Organisme : IMDERPLAM à Saint Rémy de Provence

f t g m